jeudi 14 mars 2019 / 21:00
vendredi 15 mars 2019 / 21:00
" />

INFIDÈLEStg STAN & de Roovers

jeudi 14 mars 2019 / 21:00
vendredi 15 mars 2019 / 21:00

SOUVENEZ-VOUS DU CHOC THÉÂTRAL

avec TRAHISONS de TG STAN en avril 2016 !

 

Infidèles

 

« Il y a une représentation si ces trois éléments sont présents : la parole, le comédien, le spectateur. C'est tout ce dont on a besoin, on n’a besoin de rien d’autre pour que le miracle se produise. »
- Ingmar Bergman, Après la répétition 

« Nous avons dansé ensemble toutes les figures que l’on peut imaginer: passion, tendresse, folie, trahison, colère, grotesque, ennui, amour, mensonges, joie, naissances, coup de tonnerre, clair de lune, meubles, articles ménagers, jalousies, grands lits, lits étroits, adultères, dépassements des limites, bonne foi – et encore – , larmes, érotisme, rien qu’érotisme, catastrophes, triomphes, contrariétés, injures, bagarres, angoisse, angoisse, désir, ovules, sperme, menstrues, départs, slips – et encore –, mieux vaut en finir avant que ça ne déraille – impuissance, lubricité, horreur, approche de la Mort, la Mort, nuits noires, nuits d’insomnie, nuits blanches, musique, petits déjeuners, des seins, des lèvres, des images, tourne-toi vers la caméra et regarde ma main, je la tiens à droite de la brochure, peau, chien, les rituels, le canard braisé, le bifteck de baleine, les huîtres abîmées, tricheries, cachotteries, viols, beaux habits, bijoux, attouchements, baisers, épaules, hanches, lumière étrangère, rues, villes, rivales, séducteurs, des cheveux dans le peigne, les longues lettres, les explications, tous les rires, le vieillissement, les ennuis de santé, les lunettes, les mains, les mains, les mains – voici que je termine ma litanie –, les ombres, la douceur, je t’aide, la côte à l’horizon, la mer – et maintenant, le silence. La montre en or de mon père, avec son verre fendu, fait son tic-tac sur le napperon au crochet sur la table, elle marque minuit moins sept. »
- Ingmar Bergman, Laterna Magica

Après Scènes de la vie conjugale et Après la répétition en 2013, Stan revient à Ingmar Bergman. L'envie de sonder plus profondément l'œuvre est partagée par Robby Cleiren, qui a participé à des spectacles de STAN tels que Trahisons, Les Estivants, The Monkey Trial et La Cerisaie. Sa compagnie, de Roovers, coproduit le présent spectacle. Il s'agit de la première collaboration avec Ruth Becquart, surtout connue pour son travail à la télévision au cours de ces dernières années.

Infidèles est basé sur le scénario avec le même titre de 1996 et sur Laterna Magica, l'autobiographie de Bergman, apparu en 1987. La pièce veut être un hommage à Ingmar Bergman, et en premier lieu à Bergman l'écrivain. Dans 'Infidèles', Bergman lui-même entre aussi en dialogue avec ses personnages et le « je » de l'écrivain est intégré dans la pièce. Cette exploration de la dimension autobiographique ne bascule cependant pas dans le voyeurisme, la confession ou le portrait psychologisant, mais illustre combien Bergman savait se montrer subtil et impitoyable en exposant les rapports humains.

La lecture théâtrale « ingénue » de l'œuvre fera ressortir encore davantage la lucidité et l'humanité, la vitalité et l'humour de l'œuvre bergmanienne. La pièce sera un hommage sans aucun artifice, une déclaration d’amour, un geste de respect et d'admiration refusant l'idolâtrie.

générique:

texte Ingmar Bergman, translation Vincent Fournier (première publication dans Cahiers du Cinéma)
de et avec Ruth Becquart, Robby Cleiren, Jolente De Keersmaeker et Frank Vercruyssen
costumes An D'Huys
lumières Stef Stessel
production STAN et de Roovers
coproduction Festival D’Automne (Paris), Théâtre de la Bastille (Paris), Théâtre Garonne (Toulouse)

à propos de STAN:

La compagnie de théâtre tg STAN, l’acronyme de Stop Thinking About Names, est le collectif de théâtre autour de Jolente De Keersmaeker, Damiaan De Schrijver et Frank Vercruyssen, qui se sont rencontrés à la fin des années 80 au Conservatoire à Anvers. C’est aussi là que le collectif a régulièrement travaillé avec, entre autres, Matthias de Koning de Maatschappij Discordia, qui leur a fait découvrir une autre conception du théâtre, moins dogmatique. Le collectif opère à partir du principe démocratique qui veut que tout le monde participe à toutes les décisions, aux choix des textes, du décor, de l’éclairage, et même des costumes et des affiches. tg STAN donne une place centrale au comédien et croit dur comme fer au concept du comédien souverain, qui est aussi bien interprète que créateur. Les répétitions ne se déroulent pas de façon conventionnelle : la plus grande partie du processus de répétition a lieu autour de la table. Dès que le choix d’un texte est fixé, celui-ci est adapté et retravaillé, reformulé, afin de produire un nouveau texte de jeu, propre au collectif. Les artistes ne montent finalement sur scène qu’à peine quelques jours avant la première de la pièce, mais le spectacle ne prend réellement corps que dès l’instant où il est joué devant un public. tg STAN croit résolument à la force « vive » du théâtre : un spectacle n’est pas une reproduction d’une chose apprise, mais se crée chaque soir à nouveau, avec le public. Voilà pourquoi un spectacle de tg STAN n’est jamais un produit achevé, mais plutôt une invitation au dialogue.

tg STAN opte délibérément pour du théâtre de texte et peut se prévaloir d’un répertoire riche et varié, qui fait la part belle aux œuvres d’auteurs dramatiques classiques comme Tchekhov, Gorki, Schnitzler, Ibsen, Bernhard ou Pinter. La démarche consiste à dépoussiérer des textes de l’histoire du théâtre et à les transposer dans l’ici et maintenant à travers leur relecture et en les situant dans un contexte contemporain. Outre les grands classiques, tg STAN choisit souvent aussi des textes d’auteurs contemporains, comme récemment encore en montant une pièce de Yasmina Reza, ou passe commande à des auteurs, comme Willem de Wolf, Oscar Van den Boogaard ou Gerardjan Rijnders, entre autres. Le choix peut cependant aussi se porter sur des collages de textes, en partant aussi bien de textes de théâtre que de nouvelles, de sketches, de scénarios de films, de traités de philosophie et de romans. tg STAN part de la conviction que le théâtre n’est pas un art élitaire, mais plutôt une réflexion critique sur la façon dont chacun de nous se positionne dans la vie, sur nos croyances, nos préoccupations, nos indignations. Le répertoire mondial offre, comme nul autre, une idée de la condition humaine et des clés pour mieux saisir la complexité de notre monde. tg STAN recherche dans ce cadre le paradoxe de la comédie : l’humour et la légèreté rendent souvent la tragédie plus tangible et plus intense.

Chaque comédien de tg STAN fait partie du collectif, mais trace également son propre parcours. Outre la quête d’affinités communes, le collectif veille aussi à laisser de la place à son besoin de rencontres et d’échanges avec des comédiens invités ou d’autres compagnies. Précédemment, tg STAN a souvent collaboré avec Maatschappij Discordia (NL), Dood Paard (NL), de Koe (BE), Olympique Dramatique (BE) et Rosas (BE). 

tg STAN n’occupe pas seulement une place tout à fait spécifique dans le paysage théâtral néerlandophone, mais est entre-temps régulièrement à l’affiche à l’étranger aussi : au cours des vingt dernières années, le collectif a constitué un vaste répertoire de spectacles en langues étrangères et effectue de grandes tournées à travers l’Europe (France, Espagne, Portugal, Norvège), et intercontinentales aussi (Tokyo, Rio de Janeiro, New York, Québec), tant avec des versions en langues étrangères de leurs spectacles créés en néerlandais qu’avec des créations en français ou en anglais à l’étranger.

 

www.stan.be

www.facebook.com/toneelspelersgezelschapstan

www.twitter.com/TG_STAN

www.instagram.com/tg_stan

www.vimeo.com/tgstan

 

à propos de De Roovers:

de Roovers est un collectif de théâtre anversois composé de quatre acteurs et créateurs de théâtre. Ils travaillent sans metteur en scène et chaque processus de création implique une recherche commune de et sur l’histoire choisie. Les acteurs optent pour le théâtre de texte et adaptent le répertoire classique de, entre autres, Shakespeare, Tchékhov et Eschyle, ou d’auteurs contemporains comme Paul Auster et Judith Herzberg. Par ailleurs, ils font aussi du théâtre pour enfants ou du théâtre musical.

Le collectif a vu le jour en 1994 quand Robby Cleiren, Sara De Bosschere, Luc Nuyens et Sofie Sent terminent leur formation théâtrale au Conservatoire d’Anvers. Le photographe et scénographe Stef Stessel, qui fait partie du trajet des Roovers depuis le début, marque lui aussi de son sceau le style typique des Roovers.

www.deroovers.be

https://www.facebook.com/de.roovers

https://twitter.com/deRoovers

https://www.instagram.com/de.roovers/

https://vimeo.com/deroovers

www.flickr.com/deroovers

Les pièces d'Ingmar BERGMAN sont représentées dans les pays de langue française par l'agence DRAMA - Suzanne SARQUIER (24, rue Feydeau 75002 PARIS dramaparis@dramaparis.com) en accord avec Sean Gray de l'agence Josef Weinberger Limited à Londres www.ingmarbergman.se

Traduction par Vincent Fournier - première publication dans Cahiers du Cinéma

Retour
download Dossier du spectacledownload La Presse
Informations :
jeudi 14 mars 2019 / 21:00
vendredi 15 mars 2019 / 21:00
Réservations :04 95 39 01 65
INFIDÈLES